Comment acquérir un rachat de crédit si on est fiché à la banque de France?

Un emprunteur fiché à la banque signifie que celui-ci est en état de surendettement et qu’il est dans l’incapacité de régulariser ses dossiers impayés. Le fichage à la banque dure au moins 5 ans, ce qui présente une frontière à un emprunteur fiché d’acquérir un rachat de crédit auprès de la banque ou d’un organisme prêteur.

Est-il quand même possible de racheter du crédit même en étant fiché à la banque?

banque de FranceMême en étant inscrit au registre de la FICP ou fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, le débiteur peut tout autant envoyer une demande de rachat auprès de sa banque ou d’un organisme de prêt. La banque ou l’organisme de prêt fera ensuite une enquête auprès de la FICP qui jugera la potentialité des risques.

Toutefois, des conditions s’imposent pour favoriser l’affectation de votre demande de rachat de crédit. En effet, pour que la demande soit en faveur de l’emprunteur, il est primordial, avant d’engager ladite demande, que celui-ci ait pu s’acquitter des impayés les plus lourds, en d’autres termes, ceux qui lui ont classé dans la marge des fichés.

Il faut également noter que dans des cas très rares, quelques banques proposent aux fichés une meilleure option, celle du rachat de crédit FICP.

Les avantages et les inconvénients d’un rachat de crédit en étant fiché à la banque

Il faut avant tout mettre au clair que le rachat de crédit en étant fiché à la banque ne dénoue pas d’un seul coup tous les problèmes de surendettement, mais il contribue à l’allègement de l’ensemble des crédits impayés. Il permet en effet de réduire les problèmes de dettes et de donner tout simplement un nouvel élan à l’endetter et d’avoir un meilleur statut devant la FICP et l’organisme prêteur.

Ainsi, l’avantage principal d’un rachat de prêt même en étant fiché offre ainsi la possibilité au consommateur de gérer de nouveau les moyens de remboursement des autres crédits.

Néanmoins, être fiché rend la situation de l’emprunteur un peu plus difficile même s’il arrive à effacer tous ses arriérés. En effet, si par la suite, celui-ci pense entamer une autre demande de crédit, il fera l’objet d’une étude approfondie, car, bien évidemment, les organismes de prêt et les banques doivent s’assurer que le débiteur ne puisse pas retomber dans la situation de surendettement.